Remakes de poèmes et chansons

Des textes des dessins à soi qu'on a envie de partager
Répondre
Avatar du membre
Balthasar
Lely
Lely
Messages : 48
Enregistré le : mer. 24 févr. 2021 08:41
pv : PV : 55
caracteristiques : .
C 35
T 35
D 35
I 45
competences : .
Compétences de base
.
- Sens de l'orientation en extérieur
- Connaissance du comportement animal
- Baratin
- Herboristerie
.
Compétences de métier
.
- Fabrication d’objets
- Calme
- Chant
- Pêche
capacites : .
Empathie avec son familier
equipements : .
- robe grossière à capuche, en bure marron
- grand bâton de marche
- boite à parchemins en bois ouvragé (verrouillée)
- Matériel de pêche (fil, mouches et hameçons)
- gourde et sébile
.
- 150 p.o.
Race : Humain

Remakes de poèmes et chansons

Message par Balthasar »

En tant que vagabond chanteur, j'aime à reprendre de vieux poèmes connus et à les transformer au gré de mes humeurs et mes inspirations, afin de faire rire le chaland. J'en déposerai ici de temps à autre. Voici pour commencer un remake de Pérette et le pot-au-lait, inspiré par un chienchien foufou nommé Mogwaï, un jeune berger australien à la robe merle bleue...

Mogwaï et le pot-au... euh... le pantalon (fable)

Maîtresse, sur ses fesses, ayant un pantalon
Bien serré sur ses capitons,
Prétendait éprouver mon ardeur juvénile.
Tout de jean vêtue elle allait à grands pas
Ayant mis ce jour-là, pour être plus agile,
Chaussettes courtes, et souliers plats.
Ma pauvre humaine ainsi troussée
Comptait déjà dans sa pensée
Tout le temps du trajet, pour que son vif-argent,
Son petit merle bleu, soit bien vite épuisé.
La chose allait à bien par son soin diligent.
"Il m'est, disait-elle, facile,
De faire cavaler ce sacré polisson.
Le Mogwaï est un peu débile,
Une heure de balade, j'aurai un paillasson.
Il cessera ainsi de jouer les fripons ;
Car il est aujourd'hui d'humeur peu raisonnable :
Il a déjà niqué deux ou trois pantalons.
Mais ce vieux jean-là me semble indéchirable,
Il peut se croire un loup et jouer de ses crocs
Il ne parviendra pas à lui faire un accroc"".
Maîtresse, là-dessus court aussi, transportée.
Moi, je saute ; ben quoi, si elle court, elle veut jouer !
Je m'accroche et je tire et me v'là tout contrit :
Dans ma gueule, un bout de tissu
Et ma maîtresse qui pousse un cri
Je prends mon air de chien battu
La pauvre, elle se tient le mollet,
C'est des costaudes, mes dents de lait !

:D
Avatar du membre
La Conteuse
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 4151
Enregistré le : mar. 8 sept. 2015 18:34
Localisation : Arcadia
pv : 50
pm : 20
caracteristiques : .
Rêveuse
competences : .
Imagination
Gribouillage
Barbouillage
Solutions alternatives de secours
capacites : .
Tissage de vie virtuelle
equipements : .
P.O. 1 359 985
Quenouille
Fil
Crayons
Craies
Encres
Cellules grises
Classes : Sorcier
Contact :

Re: Remakes de poèmes et chansons

Message par La Conteuse »

L'assistance applaudit à deux mains deux ailes ou deux pattes.
Image
Avatar du membre
Léonie
Lely
Lely
Messages : 43
Enregistré le : sam. 27 févr. 2021 13:08
pv : 55
caracteristiques : .
C 40
T 35
D 40
I 35
competences : .
- Sens de l'orientation en extérieur
- Maîtrise de la dague +10C
- Pistage
- Connaissance des plantes
capacites : .
Compétences de métier :
.
- Bagarre
- Premiers secours
- Soins aux chevaux
- Fauconnerie (petits rapaces de poing)
equipements : .
- tenue d’amazone en cuir
- dague
- gantelet de fauconnerie
- kit de premiers soins
- guide d’herboristerie
.
Bourse:
- 150 p.o.
Race : Humain

Re: Remakes de poèmes et chansons

Message par Léonie »

Un remake de "J'ai la guitare qui me démange" d'Yves Duteil. Je précise qu'Yves m'a donné l'autorisation de l'utiliser autant que je voulais (la chanson, pas lui). :D Ecrit un jour où ça n'allait pas trop. Le deuil, c'est une belle saloperie.

J'ai le moral qui fait des franges,
Alors j’le r’couds un p'tit peu.
Ça me soulage et ça s'arrange
Mais c’est pas très harmonieux.
Pardonnez-moi, c'est très étrange,
Ça me prend là où ça veut.
C'est mon moral qui fait des franges,
Alors j’recouds un p’tit peu.

J'aurais pu, comme pépère-mémère,
Avoir un caractère en or,
Et de leur doux sourire précaire
Défier la douleur de la mort.
Le hasard et la génétique
En ont voulu tout autrement.
J’ai un penchant mélancolique,
Et c'est ainsi qu'à présent...

J'ai le moral qui fait des franges,
Alors j’le r’couds un p'tit peu.
Ça me soulage et ça s'arrange
Mais c’est pas très harmonieux.
Une cris’ de stress, un pouls épique,
N’appelez pas les urgences,
J'ai un vrai don pour la panique,
Suffit de bonnes circonstances...

J'ai le moral qui fait des franges,
Alors j’le r’couds un p'tit peu.
Mes points ne méritent pas d’louanges
Et c’est un peu disgracieux.
Y a rien à faire pour que ça change,
Faut se faire une raison.
J'ai le moral qui fait des franges,
On dirait un hérisson.

J'ai appris à lire, à écrire
Et je compte sur mes dix doigts
J’devrais pouvoir affronter l’pire
Au lieu d’faire n'importe quoi.
Ne croyez pas que ça m'amuse,
De penser en la mineur.
J’ai l’impression qu’une cornemuse,
S’est emparée de mon coeur.

J'ai le moral qui fait des franges,
Alors j’le r’couds un p'tit peu.
Ça me soulage et ça s'arrange
Mais au bout d'une heure ou deux,
Quand même la joie me semble triste,
Et le bonheur malheureux,
Faudrait app’ler un exorciste
Parce que du coup c’est fâcheux...

J'ai le moral qui fait des franges,
Alors j’le r’couds un p'tit peu.
Ça me soulage et ça s'arrange
Mais c'est un cercle vicieux.
Y a rien à faire pour que ça change,
Faut se faire à cette idée.
J'ai le moral qui fait des franges,
Et j’essaie d’le réparer.

J'ai consulté un spécialiste
Pour me guérir, mais sans succès.
Il m'a dit "Si le mal persiste,
Essayez de prendre un cachet."
J’aurais bien voulu qu’il comprenne,
Qu’un médoc ce n’est qu’un leurre
Que j’aime mieux vivre ma peine
Qu’essayer de tuer mon cœur…

J'ai le moral qui fait des franges,
Alors j’le r’couds un p'tit peu.
Ça me soulage et ça s'arrange
Mais c’est pas très harmonieux.
Il ressemble à un as de pique
A un pauvre troubadour
Il n’est pas très photogénique
Avec son chagrin d’amour.

J'ai le moral qui fait des franges,
Alors j’le r’couds un p'tit peu.
Ça me soulage et ça s'arrange
Et si je peux faire un vœu,
À ma mort, j’veux qu'on nous installe
Lui et moi sous un sapin
Et si y’a not’couche conjugale
Qui gigote à la Toussaint...

C’est qu’y a not’ moral qui s’arrange,
Alors on en profite un peu
Dans les nuages avec les anges
Et tout là-haut dans les cieux.
Pardonnez-moi si ça dérange :
Ça nous prend là où ça veut.
Mais y’a not’ moral qui s’arrange,
Alors on en profite un peu.
Y a rien à faire pour que ça change,
Quand on sera tous les deux,
Et si vraiment ça vous dérange,
Vous n’aurez qu’à fermer les yeux.
Répondre

Retourner vers « Créations personnelles »